On ne fait pas de politique sur les minis, on fait le maximum syndical avec les moyens du bord. Un mini, c’est la classe, née en 1977.

les minis

Depuis, un maximum de milles parcourus en un minimum de temps. Avec des minis mythiques comme le Muscadet (une pensée ici pour Claude et Philippe Harlé), les Pogo, Coco, Nacira et autres Argo. Et des architectes à l’imagination maxi comme Raison, Bertrand, Lombard, Rolland et Verdier. Les concurrents qui s’élanceront dimanche ont, comme leurs aînés, suivi l’adage "passe ta mini d’abord". Ils sont nombreux aujourd’hui à avoir inscrit leur nom sur les plus grandes épreuves au large sur des maxi bateaux mono ou multicoques : Yves Le Blevec (vainqueur en 2007), Yves Parlier (vainqueur en 1985), Thierry Dubois (vainqueur en 1993), Yvan Bourgnon (vainqueur en 1995), Yannick Bestaven (vainqueur en 2001), les frères Peyron, Michel Desjoyeaux, Isabelle Autissier, Thomas Coville, Jean-Luc Van den Heede ou encore Ellen MacArthur. Toutes et tous auront un regard attentif et attendri sur cette Mini Transat qui marque le quarantième anniversaire de la Classe Mini. Tout simplement parce qu'au fond de leur cœur est gravé à tout jamais : "Mini un jour, Mini toujours".Clarisse

Bon vent, ni trop mini, ni trop maxi, aux 81 ministes de la classe 2017 !