Juste à gauche de l'entrée du port, la plage nous offre à marée basse un terrain de jeu favorable à la pêche aux palourdes. Ces coquillages, ici, se méritent particulièrement, cachés dans les cailloux :

Herbaudière plage

Il y a un homme que je voudrais mettre à l'honneur sur l'ultime port de la côte vendéenne : il s'agit de David Simonin, de la voilerie du même nom installée à proximité immédiate des pontons. La protection du nerf de chute de notre génois, déchirée, a été remplacée un samedi de juillet, en un temps record, avec une grande amabilité et un coût tout à fait correct.

Merci David !